Accueil > Dossiers thématiques > Comités techniques ministériels > CSAM reconvoqué du 27 février 2024

CSAM reconvoqué du 27 février 2024

A l’ordre du jour de ce CSA ministériel figurait un point pour avis relatif à deux projets de décrets relatifs au corps des professeurs techniques de l’enseignement maritime (PTEM), l’un statutaire, l’autre sur l’échelonnement indiciaire ; et un deuxième point, sans vote, concernant le rapport social unique (RSU) 2022.

Dans sa déclaration liminaire, la FSU Ecologie a mis l’accent sur l’impact de l’actualité sur les missions et les conditions de travail des agent.es du pôle ministériel : suites du remaniement ministériel, crise agricole, décret budgétaire d’annulation de crédits. Les signaux d’affaiblissement des politiques de l’environnement portées par ce gouvernement et notre pôle ministériel se multiplient et le malaise grandit parmi les agents et les agentes. Pour la FSU Écologie, concernant la crise agricole, les quelques expressions du ministre pour défendre et soutenir les services, les agent.es et leur mission restent insuffisantes. Elles sont pourtant très attendues par les personnels dans tous les services.

Concernant l’annulation de crédits qui touche en premier lieu notre pôle ministériel, la FSU Écologie a demandé qu’un point spécifique lui soit consacré lors du CSA ministériel prévu le 14 mars prochain, en présence du ou des ministres. La FSU Écologie attend des explications sur les coupes qui vont être opérées, pour chacun des programmes budgétaires de notre pôle ministériel. Si le schéma d’emplois des services n’est pas concerné, la FSU Écologie a insisté pour qu’il en soit de même dans les établissements publics fonctionnant sur dotation de l’État, en les dotant d’un budget leur permettant de saturer leur plafond d’emplois.

Lire le compte-rendu FSU du CSAM du 27 février

Notre syndicat

Le Sne-FSU s’adresse à tous les personnels qui sur l’ensemble du territoire national, exercent des missions dans le domaine de l’environnement.

Le syndicat défend un double objectif d’assurer d’une part la défense des droits/intérêts aux agents des services concernés et d’autre part d’inclure les enjeux écologiques aux questions sociales comme projet de société.