Accueil

ELECTIONS PRO 2022 du 1er au 8 décembre, votez FSU ! suivre

Enfin un accord sur le télétravail à l’OFB !

La mise en place d’un télétravail transitoire perdure depuis la création de l’OFB. Le Sne-FSU a demandé dès le CT du 09 mars une vraie négociation sur ce point et a refusé qu’il soit simplement traité en CT.
Cette négociation a finalement été engagée le 24 mars 2022 et a été clôturée le 7 octobre 2022, pour aboutir au premier accord collectif de l’Office français de la biodiversité.
Il aura fallu 7 mois de négociations et de débats constructifs pour permettre l’aboutissement de ce protocole. Les représentantes et les représentants du Sne-FSU n’ont pas ménagé leur peine, et il reste le seul syndicat à avoir négocié systématiquement en présentiel pour défendre au mieux les situations des personnels.
Ce protocole est pour le Sne-FSU un compromis acceptable pour l’ensemble des parties, qui s’inscrit dans le cadre ministériel tout en prenant en compte le fonctionnement particulier de l’OFB.

Lire le Flash infos : Accord sur le télétravail à l’OFB (format pdf - 982.5 ko - 17/10/2022)

Accord télétravail à l’OFB signé (format pdf - 12.1 Mo - 21/10/2022)

Fin de l’hémorragie ! Pour la première fois depuis de trop nombreuses années, un schéma d’emplois à 0 pour le programme budgétaire 217 (support à la mise en œuvre des politiques publiques dans les services du pôle ministériel), quelques emplois supplémentaires autorisés globalement pour les opérateurs du MTECT (+14) et du MTE (+13) mais pas pour les opérateurs du secrétariat à la Mer (-3).

Dans sa déclaration faite aux ministres, la FSU décortique ces annonces et explique pourquoi la stagnation globale des effectifs à un niveau aussi bas n’est ni une victoire ni une réponse aux défis que les ministres entendent relever !

Ambition des ministres, effectifs dans les services, réformes et réorganisations, effectifs des opérateurs, volet salarial, mesures sociales... de la présentation faite par les ministres, de notre analyse des documents budgétaires fournis et des échanges avec les ministres lors de ce CTM, retrouvez dans notre compte rendu (un peu long !) ce que nous retenons.

Lire :

Nous avons rencontré Christophe BECHU, Ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires le 9 septembre 2022

Comme l’ensemble des organisations syndicales représentatives du pôle ministériel de la transition écologique, des territoires et de la mer, la FSU a enfin été reçue par le nouveau ministre, deux mois après sa prise de fonction.
Il était accompagné de son directeur de cabinet et du DRH du pôle ministériel.
D’expérience, la FSU sait qu’une longue litanie de revendications corporatistes sur un court temps d’échanges ne sert à rien… Elle a fait le constat que notre ministre était resté relativement effacé, malgré une actualité estivale révélatrice du dérèglement climatique : recul des glaciers, sécheresse, feux de forêt, … La FSU a donc fait le choix d’axer ce temps sur un ensemble de questions pour chercher à comprendre les ambitions et l’état d’esprit du ministre... [...]

Audience de la FSU avec le ministre Béchu (format pdf - 948.8 ko - 13/09/2022)

Un accord ministériel pour faciliter et encadrer !

jpg - 29.1 ko
Signature FSU du protocole télétravail

Le 23 septembre dernier, en marge de la présentation de son projet de budget 2022, la ministre Barbara Pompili avait annoncé vouloir faciliter le développement du télétravail.
Suite à la signature le 13 juillet 2021 par l’ensemble des organisations syndicales représentatives de la fonction publique d’un accord relatif à la mise en œuvre du télétravail dans la fonction publique, une négociation s’est ouverte au sein de notre pôle ministériel pour une déclinaison mieux disante, aboutissant à un projet d’accord ministériel.

Bien que cet accord soit perfectible, la FSU a décidé de s’y associer et de le signer.

Lire le flash-FSU sur l’accord télétravail

Lire le décryptage de l’accord télétravail avec les préconisations de la FSU

Mardi 26 mai, 20 organisations associatives et syndicales, dont la FSU publient un plan de sortie de crise. Dans un document détaillé de 24 pages, les organisations signataires défendent 34 mesures pour répondre de concert aux enjeux sanitaires, sociaux, économiques et écologiques auxquels font face nos sociétés.

Le plan de sortie de crise est disponible ici

Visuel 34 mesures