Contenu

Les résultats du premier "Baromètre social" ministériel

publié le 23 février 2022

Au CTM du 29 septembre 2020, la ministre s’est engagée à mettre en place en 2021 un baromètre social permettant de mesurer la satisfaction des agents travaillant au sein du pôle ministériel et d’améliorer leurs conditions de vie au travail au regard des résultats constatés.

Ce dernier a donc été inscrit au plan d’action ministériel 2021-2022 relatif à la prévention des RPS qui a fait l’objet d’une consultation des membres du CHSCT-M le 9 avril 2021.

Sa matérialisation s’est faite en 3 étapes :

  1. Tout d’abord par une sollicitation des syndicats sur le contenu du baromètre social sous l’aspect qualité de vie au travail (QVT) en groupe de travail le 29 avril 2021.
    Nous avions été fortement déçu par cette réunion préparatoire car aucune de nos propositions d’amélioration n’avait été retenue (extension du périmètre de l’enquête à l’ensemble des établissements sous tutelle du Ministère - DDT, ANAH, établissements publics etc…- ; rien sur l’environnement physique des postes de travail - promiscuité, taille, lumière, bruit, température -, et rien non plus sur la restauration et la durée des transports pour se rendre au travail. Tous ces éléments font pourtant partie de la qualité de vie au travail.
  2. Le baromètre social s’est matérialisé par une enquête menée du 1er juin au 14 juillet 2021 auprès d’une partie des agents du Ministère.
  3. L’exploitation des résultats et des actions à mettre en œuvre ont fait l’objet d’une nouvelle présentation en groupe de travail le 21 janvier 2022.
Si la qualité de vie au travail a été jugée satisfaisante par notre administration malgré une charge soutenue, pour la FSU il y a urgence à l’améliorer car ¼ des agent.es (soit 20 000 personnes environ !) ne travaillent pas dans une bonne ambiance, n’ont aucun plaisir à venir travailler et estiment également que leurs conditions matérielles sont inadaptées à nos missions !
De plus, malgré des missions jugées intéressantes, il reste beaucoup d’attentes en matière d’autonomie et de transparence managériale. Le fonctionnement collectif au sein de chaque direction constitue un enjeu de progrès majeur…

Tous les détails dans notre compte-rendu FSU