Contenu

Parcs, Espaces protégés

publié le 25 février 2021

Bandeau espaces protégés
La branche Espaces Protégés représente les personnels de 12 établissements publics travaillant dans la sphère des espaces protégés.

Elle comprend 12 sections : une dans chaque parc national (Cévennes, Écrins, Guadeloupe, Guyane, Mercantour, Port-Cros, Pyrénées, Réunion, Vanoise, Calanques et de Forêt), ainsi que le Conservatoire des Espaces Littoraux et des Rivages Lacustres (CELRL ).

Le SNE y est actuellement le syndicat majoritaire.

 

Les Parcs Nationaux emploient des agents aux statuts très variés (dont une petite moitié de techniciens et agents techniques de l’environnement) travaillant dans les 11 parcs nationaux situés dans les Cévennes, les Pyrénées, les Alpes (Écrins, Vanoise, Mercantour), Port-Cros, Calanques, à la Réunion, en Guyane et en Guadeloupe, dans les forêts de l’Est, ainsi qu’au Conservatoire du Littoral.

Les contacts (branche et sections)

Le jeudi 20 mai, Bérangère Abba, secrétaire d’État auprès de la ministre de la transition écologique, chargée de la biodiversité était en visite éclair au Parc national de Port-Cros.
Un échange inopiné avec le représentant local du Sne-FSU a pu avoir lieu. Court, néanmoins cordial, cet échange a permis de rappeler que :

  • La pause des suppressions de postes dans nos établissement s’est fait sur le dos d’autres établissements ;
  • Qu’il ne traduit pas une volonté gouvernementale de stopper l’hémorragie des emplois stables et pérennes ;
  • Que cibler comme effectifs pour le jeune parc de forêt 30 ETP et pour les Calanques une cinquantaine c’est déjà les mettre en difficulté ;
  • Ne pas stabiliser les effectifs des autres parcs nationaux déjà exsangues, n’est pas à la hauteur des ambitions affichées de l’État français en matière de biodiversité.

Mais la secrétaire d’état a pu alors dévoiler la solution, innovante (après les CES puis les emplois-jeunes !), qui pourrait redonner l’espoir et nous permettre de maintenir notre cap, et assurer les missions confiées :
Un recours massif aux services civiques !

Lire le flash-infos SNE-FSU

La ministre de la transition écologique, Barbara Pompili et sa secrétaire d’Etat à la biodiversité, Bérangère Abba, viennent d’annoncer une augmentation de 40 ETP, dès cette année, des effectifs des parcs nationaux et aires marines protégées avec une répartition qui reste à préciser.
Le Sne-FSU acte cette décision inattendue dans le contexte actuel.

Cette annonce vient casser la dynamique mortifère de suppressions de postes engagée depuis de longues années, mais le Sne-FSU s’interroge : d’où viennent ces ETP ? Sans autres précisions et en l’absence de toute loi de finance rectificative, le Sne-FSU craint que derrière cette annonce se cache un jeu de dupes entres services et opérateurs du ministère de la transition écologique (MTE). Déshabiller les uns pour habiller les autres …

Lire la suite dans le communiqué

Textes de référence

Textes concernant les espaces protégés et le statut des personnels

 
Comités paritaires et réunions avec l’administration

Vous retrouverez dans cette rubrique tous les compte-rendu des réunions avec l’administration. A noter que le Comité Technique Spécial Interparcs à été supprimé début 2008...

 
Publications, infos, tracts

Cette rubrique comporte des articles sur des faits marquants de la vie de la branche ainsi que des liens pour le téléchargement du journal de la branche.