Contenu

Réunion du Conseil de Défense Ecologique du 9 juillet 2019

publié le 9 juillet 2019

Le Conseil de défense du ministère de l’écologie demande solennellement au Président de la République de veiller à ce que le Conseil de défense écologique prenne des décisions audacieuses en affirmant la priorité absolue des ministères de la transition écologique et solidaire, des transports et de la cohésion des territoires au regard de l’urgence écologique.

A commencer par :

La révision à la hausse des moyens nécessaires à la conduite des politiques publiques dans le cadre du triennal budgétaire 2020 – 2022 ;

L’arrêt immédiat des baisses d’effectifs et des créations de postes selon les besoins, inscrites au projet de loi de finances 2020 ;

Un moratoire sur les suppressions ou transferts de missions ainsi que sur les restructurations des établissements et services pour reposer les fondements de l’intervention publique au service de l’urgence écologique ;

Et le retrait des projets de décret relatifs à la protection des sites classés et des espèces animales, végétales et des habitats naturels.