Contenu

LOI TRAVAIL : ON VAUT MIEUX QUE ÇA !

publié le 4 mars 2016 (modifié le 12 avril 2016)

Vous suivez l’actualité et savez que la ministre du travail, Myriam El Khomri
doit présenter, le 24 mars en conseil des ministres, un projet de loi « visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs ».
Pourtant la ministre du travail propose une réforme du code du travail qui au contraire amenuise les libertés et protections des salariés. Parmi les éléments inacceptables du projet de loi : temps de travail assoupli vers l’augmentation notamment pour les jeunes apprentis (1 h de plus par jour et jusqu’à 40h par semaine), heures supplémentaires augmentées et moins payées, indemnités prud’homales diminuées, licenciements sans cause réelles et sérieuses facilités, accords minoritaires en entreprise reconnus, …autant de mesures régressives pour la protection des travailleurs.
« Le pire, c’est sans doute que ce gouvernement vend sa réforme au nom de l’emploi. Or, il s’agit de faire travailler plus ceux qui ont un travail au détriment de ceux qui n’en ont pas. L’ampleur du mensonge est fracassante  » Gérard Filoche

QUATRE RAISONS, PARMI D’AUTRES, DE S’Y OPPOSER :
- pour accompagner les mouvements de jeunesse à l’origine de l’appel
- par solidarité avec les salariés du privé et parce que les salariés du public sont les suivants !
- pour faire respecter nos droits et en conquérir d’autres
- parce que cette loi est une nouvelle fuite en avant d’un système à bout de souffle qui ne fait que retarder la véritable transition sociale et écologique dont nous avons besoin pour nous et les générations futures

Le SNE-FSU vous appelle à vous mobiliser fortement contre ce projet :

- Dès maintenant, et si vous ne l’avez pas déjà fait, signez la pétition en ligne : Loi Travail : non merci !
- Rejoignez et amplifiez sur les réseaux sociaux le mouvement engagé par la jeune génération : On vaut mieux que ça !
- Le 9 mars, de nombreux rassemblements sont organisés par les organisations de jeunesse : PARTICIPEZ ! (carte des mobilisations)

Pour tous ceux qui souhaitent montrer plus fortement encore leur opposition à ce projet qui va à l’encontre du progrès social, et pour accompagner les mobilisations organisées par les organisations de jeunesse le 9 mars, la FSU a déposé un préavis de grève à cette date. Nous sommes là sur un choix de société pour nous et les générations à venir.

C’EST MAINTENANT QU’IL FAUT DIRE : NON