Contenu

Actualités de 2022 - Dossiers thématiques

A l’occasion du comité technique ministériel, la FSU a choisi de s’adresser aux nouvelles et nouveaux ministres et secrétaires d’État de notre pôle ministériel par l’entremise de son secrétaire général.

Quelle priorité face à l’urgence quand nos ministères s’effondrent dans l’importance protocolaire ?
Quel impact du secrétariat général à la planification écologique placé auprès de la Première ministre sur l’organisation et les services de notre pôle ministériel ?
Quelle ambition pour les politiques portées par le pôle ministériel ?
Quelle ambition pour les services et établissements publics du pôle ministériel et leurs agent-es ?

Le même jour, vendredi 8 juillet après-midi, le nouveau ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires écrivait aux personnels. Et que dit-Christophe BECHU, en substance ? (voir le message de C. Béchu)

1. Il nous ressort l’écologie de solutions, d’innovation et de confiance …
2. Il loue le travail des collectivités locales et territoriales.

Rien ou si peu pour valoriser les services et établissements publics du ministère, nos missions de service public et votre travail en tant qu’agent.es des services publics de l’environnement au sens large de notre pôle ministériel !

Voir l’adresse de la FSU aux nouveaux ministres
Lire le compte rendu du CTM

 

Suite à l’annonce de la composition du gouvernement Borne, le Sne-FSU constate que pour illustrer la priorité donnée à la planification écologique par le Président de la République, aucune figure de l’écologie ne figure dans les ministères à fort impact environnemental ou en charge des transitions.
Ce gouvernement est peut être le reflet d’un pacte productif, mais certainement pas d’un pacte écologique et social ! [...]

Communiqué de presse SNE-FSU sur le gouvernement Borne (format pdf - 439.8 ko - 20/05/2022)

 

La FSU a décidé de monter, avec de nombreuses organisations syndicales, un convoi pour l’Ukraine, l’appel est ici .

Nos liens avec les organisations syndicales ukrainiennes ont été constants durant la période, leur capacité à identifier les besoins et à distribuer de l’aide à la population qui en a le plus besoin est avérée. Dans la continuité de nos engagements en faveur de la paix et de la solidarité internationale, ce sera une manière de manifester le soutien à la population ukrainienne.

Si vous souhaitez faire un don, merci d’envoyer vos chèques libellés à l’ordre d’Avenir Social : à la FSU (Avenir Social) - 104 rue Romain Rolland, 93260 Les Lilas avant le 15 mai.

 

Édition mars 2022

La FSU met à disposition ce vade-mecum complet de l’action sociale interministérielle réalisé et mis à jour par le groupe fédéral action sociale et ses président.es de SRIAS. Il présente et détaille toutes les prestations d’action sociale interministérielles dans la Fonction Publique d’État avec les derniers taux actualisés.
Depuis l’édition 2020, plusieurs prestations ont sensiblement progressé : Chèque-Vacances, Aide à l’Installation des Personnels (AIP), Aide au maintien à domicile (AMD), simplification pour le CESU garde d’enfants 0-6ans.
Ce guide de la FSU sur les prestations interministérielles d’action sociale a pour objectif de permettre à chaque agent-e d’avoir une bonne connaissance des prestations offertes, de savoir à qui s’adresser pour les obtenir, de connaître l’utilisation des crédits alloués.
Ce guide est également un outil pour, ensemble, réfléchir et proposer l’adaptation ou la création de prestations pour répondre à l’évolution des besoins des agent-es.

Guide FSU des prestations sociales interministérielles 2022 (format pdf - 5.5 Mo - 25/04/2022)

 

Au menu de ce comité technique ministériel, trois points pour avis :

• Les projets d’arrêtés relatifs aux élections professionnelles 2022,
• le projet d’arrêté restructuration relatif à la réforme de l’ENTE,
• le projet d’arrêté précisant les types d’emplois soumis à une durée minimale ou maximale d’occupation au sein des services des MTE, MCTRCT et MM. Ce dernier point, au regard de la durée des échanges sur les points précédents, a été reporté d’un commun accord à une date ultérieure.

Et un point de débat sans vote, relatif à la présentation du nouveau rapport social unique (RSU) qui remplace le bilan social ministériel.

Lire le compte-rendu FSU du CTM

Dernier CTM de la mandature du Président Macron

La FSU dresse un premier bilan pour notre pôle ministériel !

Ce bilan, on pourrait le résumer ainsi :
au niveau politique : une valse de ministres de la transition écologique (pas moins de quatre en cinq ans !) et de petits pas quand la ministre de la cohésion des territoires n’a eu de cesse d’affaiblir la capacité à agir de la transition écologique ;
moyens  : une baisse forte et continue des effectifs ; Une courbe inversement proportionnel à l’ambition des discours
missions et organisation : le premier mot pour caractériser cette période, c’est « démantèlement » ! Et son corollaire « privatisation des politiques environnementales.
Carrière et rémunérations : il y a les mauvais coups de cette législature : loi de destruction de la fonction publique, gel du point d’indice, … et les mauvaises réponses propres au pôle ministériel : absence de revalorisation des quasi-statuts, création de corps d’établissement, RIFSEEP des corps techniques etc…
Dialogue social  : au-delà de la quantité de réunions, nous recherchons désespérément la qualité.

Vous pouvez retrouver ce bilan de manière plus complète dans la déclaration liminaire lue en entrée de ce CTM.

 

marche du 12 mars pour le climat et la justice sociale

En janvier 2022, le film Don’t Look Up dressait un parallèle évident et glaçant avec le dérèglement climatique et ses conséquences catastrophiques sur nos vies. À l’heure de la publication du 2ème volet du dernier rapport du GIEC, l’urgence climatique est désormais indéniable.

La météorite climatique est visible à qui veut bien lever le regard. Et à vrai dire, son impact fait déjà sentir ses effets. La crise écologique s’accélère partout dans le monde, y compris en France. Les rapports scientifiques s’accumulent, précisant chaque fois davantage les perspectives dramatiques qui nous attendent sans un sursaut des responsables politiques et économiques. [...]

Descendons dans la rue partout en France le 12 mars !

Rejoignez une marche près de chez vous : https://marcheclimat.fr/12mars/


pour plus de climat dans l'élection présidentielle

À moins de deux mois de l’élection présidentielle, nous devons rappeler l’ordre des priorités, amplifier la mobilisation et faire de 2022 l’année où la France a enfin pris le chemin d’un avenir juste et soutenable pour toutes et tous.

Ensemble, exigeons de parler climat dans le débat présidentiel !
Signez la pétition initiée par le collectif « l’Affaire du siècle » :
Plus de climat dans l’élection présidentielle !

 

Si la qualité de vie au travail a été jugée satisfaisante par notre administration malgré une charge soutenue, pour la FSU il y a urgence à l’améliorer car ¼ des agent.es (soit 20 000 personnes environ !) ne travaillent pas dans une bonne ambiance, n’ont aucun plaisir à venir travailler et estiment également que leurs conditions matérielles sont inadaptées à nos missions !
De plus, malgré des missions jugées intéressantes, il reste beaucoup d’attentes en matière d’autonomie et de transparence managériale. Le fonctionnement collectif au sein de chaque direction constitue un enjeu de progrès majeur […]

 

Revue des missions : le démantèlement continue

Au menu de ce comité technique ministériel, deux points pour avis :
* Le projet d’arrêté de restructuration relatif au transfert de la taxe d’aménagement de l’urbanisme.
* Le transfert à l’OFB des laboratoires d’hydrobiologie : projets de décret et d’arrêté restructuration.

La FSU a concentré ses interventions sur les garanties apportées aux agent.es pris.es dans la tourmente de ces réorganisations.
Tous les documents du CTM disponibles en bas de page.

Le "plafond d’emploi est pathogène" !!

Dans une analyse des risques psychosociaux de l’ADEME, réalisée à la demande du comité social d’entreprise, le cabinet expert exprime dans sa conclusion :
« Les salarié.e.s se retrouvent dans une situation de surtravail qui s’aggrave au fil des ans sans avoir pour autant de perspectives d’amélioration, sans qu’un horizon clair leur soit présenté. Car si la crise liée au Covid et le plan de relance qui l’a suivie ont créé des conditions de travail particulières et ont intensifié ces questions de charge de travail, cette situation préexistait.
Dans ce contexte, certain.e.s ont déjà vu leur santé en subir les conséquences : épuisement professionnel, burnout, recours aux médicaments « pour tenir le coup » ….
Et au premier rang des recommandations, il écrit : « La règle du plafond d’emploi pèse trop lourdement sur les collectifs de travail et sur les individus. Il ne peut y avoir de solution pérenne sans que le plafond d’emploi cesse de faire peser sur l’organisation un si profond déséquilibre entre la charge de travail et les moyens humains que l’ADEME peut mettre en face pour la réaliser.
Quelles que soient les justifications, les contraintes légales, nous ne pouvons que constater que le plafond d’emploi est pathogène…
 ».
Commentaire de la FSU : Toute ressemblance avec la situation de votre établissement ou de votre service ne serait malheureusement pas fortuite !