Accueil

Syndicat des personnels de l’environnement et du développement durable

Prestation d’action sociale interministérielle « CESU – garde d’enfant 0/6 ans »

Depuis décembre 2017, La FSU demandait l’amélioration du CESU garde d’enfants afin d’augmenter le nombre de bénéficiaires.
La circulaire vient enfin d’être signée et publiée : https://www.fonction-publique.gouv.fr/cesu-garde-denfant

Les améliorations applicables au 1° janvier 2020 restent limitées :

  • retour d’une 3° tranche à 200 € pour les couples au bénéfice des agents vivant maritalement ou en concubinage (après la 3° tranche majorée pour les familles monoparentales), plafonnée à revenu fiscal de référence (RFR) 46 098 (pour 1,25 part).
  • majoration de 5% du revenu fiscal de référence
  • assouplissement de la liste des pièces justificatives à fournir.

Ce comité technique intervient après le vote défavorable unanime sur plusieurs textes soumis au CTM du 14 octobre dernier. Bien sûr, nous ne nous attendions pas à voir des ministres pour ce CTM reconvoqué, mais tout de même...
Ces votes unanimes « contre » traduisent bien le profond malaise qui existe aujourd’hui dans nos ministères [...]

Déclaration FSU au CTM du 29 octobre 2019 (format pdf - 128.2 ko - 29/10/2019)
Compte-rendu FSU du CTM du 29 octobre (format pdf - 237.8 ko - 07/11/2019)

La FSU obtient la prolongation de l’expérimentation au ministère jusqu’au 30 juin 2020, dans l’attente du forfait de mobilité durable !

Ce que la catastrophe industrielle de Lubrizol nous dit du service public de l’environnement

Madame la Ministre de la transition écologique et solidaire,
Des moyens en baisse
Une illustration tragique des effets négatifs de la préfectoralisation
Un mouvement de simplification des procédures contreproductif
Une instabilité chronique des services
[...]

Lire la lettre ouverte à la ministre de la transition écologique et solidaire

Lire également article analyse des accidents industriels

Le Conseil de défense du ministère de l’écologie demande solennellement au Président de la République de mettre ses actes en conformité avec ses paroles et d’engager un véritable acte II du quinquennat en matière d’écologie... A commencer par :
- La révision à la hausse des moyens nécessaires à la conduite des politiques publiques dans le cadre du triennal budgétaire 2020–2022
- L’arrêt immédiat des baisses d’effectifs et des créations de postes selon les besoins, inscrites au projet de loi de finances 2020
- Un moratoire sur les suppressions ou transferts de missions ainsi que sur les restructurations des établissements et services pour rehausser les moyens et les ambitions de l’intervention publique au service de l’urgence écologique
- Et le retrait des projets de décret relatifs à la protection des sites classés et des espèces animales, végétales et des habitats naturels. [...]

Communiqué du Conseil de Défense du ministère de l’écologie (format pdf - 384 ko - 23/09/2019)

Les PARCS NATIONAUX sont EN DANGER (pétition)

Ces espaces naturels d’exception, appréciés de tous, sont aujourd’hui clairement menacés par la politique d’austérité budgétaire du gouvernement français.

Les parcs nationaux jouent un rôle majeur dans la préservation de la biodiversité et dans la dissémination de la connaissance. Ce sont des territoires sentinelles pour le suivi de la faune et de la flore terrestres et marines, mais également pour le suivi des impacts dus au réchauffement climatique. Ce sont aussi des laboratoires d’innovations pour concilier activités humaines et environnement naturel.
Les parcs nationaux sont soumis depuis quelques années à une baisse drastique de leurs moyens humains et financiers (20% de personnels en moins en 10 ans). Les personnels sont à bout : impossible de faire toujours plus avec moins !

À l’heure où les scientifiques du monde entier tirent la sonnette d’alarme pour dénoncer l’effondrement de la biodiversité (rapport IPBES 2019) -qui pose à terme la question de la survie de l’humanité-, nous devons défendre ce service public de l’environnement.

Ensemble protégeons nos parcs nationaux et réclamons :

- la fin de la diminution des moyens humains et financiers des parcs
nationaux existants !
- des moyens supplémentaires pour chaque nouveau projet de parc
national !

Signez et faites signer la pétition !