Contenu

Congrès de Sérignan-Valras 29 mai 2017

publié le 12 juin 2017 (modifié le 14 juin 2017)

Trois ans après Mèze (2014), le SNE-FSU a tenu congrès à Sérignan (Valras plage) du 29 mai au 1 juin 2017.

jpg - 24.1 ko
80 participants au congrès

Les Orpellières

- un site de rêve de zone naturelle, de plage, de mer, de soleil, de temps partagé : des bonbons à disposition des congressistes seulement après avoir satisfait aux dures exigences collectives de cuisine syndicale, d’approbation de l’activité passée et de profondes réflexions sur la résolution proposée.

jpg - 6.7 ko
Patrick Saint-Léger, nouveau Secrétaire Général du SNE-FSU

 

Quelques aléas liés au site et à son accès ont quelque peu pimenté l’organisation, à commencer par la tradition locale de retard de la majorité des trains en gare de Béziers égayée de surcroît par l’interruption totale de la ligne SNCF pendant plus d’une demie journée pour cause d’une nacelle tombée sur un arbre tombé sur une grue tombé sur la voie … un sketch en soi.

jpg - 26.2 ko
Ovation pour Jean-Luc Ciulkiewicz, Secrétaire Général de 2011 à 2017

 

Mais le SNE assure, la tireuse à bière était fonctionnelle et tout un tas d’autres productions témoignant de nos diversités régionales à disposition.

 

Et l’orchestre de la soirée festive était pile-poil dans le ton, la quasi-totalité des congressistes est allée décompresser sur la piste de danse.

 

Évènements collatéraux : la projection du message de Nicolas Hulot adressé aux agents des services du ministère façon TF1 et les échanges avec des représentants de l’épopée FRALIB (vs Unilever – Les thés Eléphants et Lipton à Gemenos), dont il convient de retenir qu’elle ne serait déjà plus possible du fait de l’évolution de la législation.

Côté contenu, ambiance et découverte du SNE par les néophytes, ça l’a donc fait.

jpg - 25.6 ko
Le vote de la résolution générale 2017-2021

L’équilibre entre le formalisme indispensable au vote de textes et l’expression de chacun paraît avoir été respecté, ce que devrait nous confirmer (ou pas) l’enquête lancée auprès des participants.

Sur le fond et donc après découverte des subtilités de la démocratie syndicale par une majorité, le SNE a acquis une résolution cohérente et en prise sur la réalité.
En découle un plan de travail musclé à charge d’un Conseil National renouvelé à 40 %, d’un nouveau secrétaire général (Patrick Saint-Léger), dont le dynamisme va pouvoir s’exprimer dès l’été !!

Le texte intégral de la résolution et des motions adoptées au Congrès de Sérignan