Contenu

Les rassemblements du 4 février

publié le 4 février 2010 (modifié le 13 février 2010)

Le jeudi 4 février, près de 1200 personnels des corps de l’Environnement se sont mobilisés devant les principales préfectures de régions (Marseille, Lyon, Montpellier, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Metz, Amiens, Rennes, Limoges, Caen, Dijon, Clermont-Ferrand, Orléans, Ajaccio), ce qui représente plus de la moitié des personnels.
Des entrevues simultanées ont eu lieu avec les préfets ou leurs cabinets, entre 10h et 12h. Reconnaissant la légitimité des revendications des personnels, ils se sont tous engagés à transmettre le dossier au Ministère de l’Ecologie (MEEDDM).

Dans le même temps, ce jeudi 4 février à 10h, la DRH du MEEDDM recevait une délégation des organisations syndicales. Les interlocuteurs de l’administration ont été incapables de donner des réponses aux syndicats sur la quasi-totalité des points abordés, soit par absence de préparation du dossier, soit par manque de volonté !
Si le Ministère a choisi le "pourrissement" de la situation, il risque d’être surpris par la détermination des personnels.
Déjà, les assemblées régionales ont décidés de la poursuite et du durcissement du mouvement, qui va entrer dans sa quatrième semaine.

Ci-dessous, près d’une centaine d’agents se sont donnés rendez-vous devant la Préfecture de la Lorraine, ce jeudi 4 février, à Metz.

Pendant deux heures, les coups de sifflet, de clairon, de cor de chasse ont rappelé aux services de la préfecture l’existence des corps de l’environnement et de la police de l’environnement !

Non à une police de l'environnement au rabais

Borloo, la police de l'environnement fout le camp !

Smicard de la fonction publique

2010 année de la biodiversité ou de la biodégradabilité des services publics?